Pony cars et muscle cars : comment faire la différence ?

Pony cars, muscle cars… Difficile de différencier ces deux catégories de véhicules américains ! Bien qu’il ne s’agisse pas de désignations officielles et que les frontières soient parfois floues entre les deux, elles sont couramment utilisées dans le jargon de l’automobile, et notamment sur Calandre Mag. Nos explications.

Les appellations pony cars et muscle cars désignent deux catégories de véhicules américains, qui ont généralement vu le jour au cours des années 1960. Si bien des experts de l’automobile ont du mal à se mettre d’accord pour définir les critères d’appartenance à l’une ou l’autre des catégories, quelques caractéristiques semblent se détacher, en particulier la motorisation.

Les pony cars, initiées par la Ford Mustang

En anglais, le mot pony désigne un cheval de petite taille comme le mustang, emblème du coupé Ford. En quelques mots, une pony car désigne un coupé sportif plutôt compact.

Le terme est apparu à l’époque de la naissance de la Ford Mustang en 1964. L’idée : proposer un véhicule attrayant pour les jeunes, moins volumineux qu’une familiale. Pour contrer le succès de la Mustang, les autres constructeurs américains ont développé leurs propres pony cars. Outre la Mustang, les pony cars les plus célèbres restent :

  • les Dodge Charger et Challenger,
  • les Chevrolet Camaro et Chevelle,
  • les Pontiac Firebird et GTO,
  • les Plymouth Barracuda et Road Runner,
  • la Ford Torino.

Les muscle cars, des pony cars gonflées à bloc

une des muscle cars les plus célèbres : la Shelby GT

Pour simplifier, les muscle cars sont des pony cars dont les attributs ont été dynamisés. C’est ce qui explique l’appartenance de certains modèles aux deux catégories. Ainsi, une muscle car possède le plus souvent un moteur V8, des suspensions renforcées, et un rapport poids/puissance optimisé, pour des performances de haut niveau accessibles sur route.

Parmi les muscle cars, on compte notamment :

  • les Dodge Charger, Challenger et la série des Super Bee,
  • la Ford Torino GT et Falcon XB coupé,
  • les différents modèles de Shelby GT,
  • les Chevrolet Camaro, Chevelle SS et Nova,
  • la Pontiac GTO,
  • la Mercury Cobra

3 commentaires

  1. il semble que les Muscle car disposent également de V8 big block (>6000 cm3 ou 367ci) et plus de 300 ch alors que les Pony car peuvent recevoir des V6, V8 small block et big block de moins de 300 ch

    mais il est clair ou plutôt flou de faire la différence entre Pony et Muscle car, nombreux modèles se retrouvant dans les deux catégories

  2. Bonjour Richard,
    Les différences ne sont pas toujours évidentes en effet 🙂
    Il semblerait d’ailleurs que de nos jours la désignation « pony car » soit de moins en moins utilisée, au profit du terme « muscle car ».
    Merci pour ce complément d’informations et pour vos précisions !

    A très bientôt sur le blog
    Yohan

  3. La «muscle car» désigne toute les évolutions de «pony car» en termes de performances.

    La nuance est simplement sur les performances supérieures & les attributs allant avec.

    Pour le reste c’est pareil : des coupés «sixties» à vocation dynamique 🙂

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page