Découverte : la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera

Pour remplacer la Vanquish, Aston Martin a sorti l’artillerie lourde : la DBS Superleggera arrive avec des courbes plus envoûtantes et des performances plus remarquables que jamais.

L’Aston Martin la plus haut de gamme

Chez Aston Martin, le sigle DBS symbolise la production ultime de la marque. L’appellation Superleggera vient du carrossier italien Touring, avec qui Aston Martin a déjà travaillé sur les modèles DB4, DB5 et DB6. Aujourd’hui, la DBS Superleggera rend hommage à cette collaboration en s’imposant comme une « Super GT » réunissant les meilleures caractéristiques sur tous les plans : du design à la motorisation en passant par la carrosserie et l’habitacle.

L'Aston Martin DBS Superleggera arbore un design spectaculaire

Des lignes et un charisme à couper le souffle

Le DBS Superleggera arbore un design typiquement Aston Martin, composé de lignes élégantes et sportives auxquelles s’ajoute une juste dose de modernité. Mais ce qui frappe immédiatement, c’est son imposante face avant et sa calandre hexagonale béante prête à aspirer l’asphalte. Une véritable combinaison de beauté et de part d’ombre, de grâce et de puissance.

Pour justifier sa qualification de Superleggera, la nouvelle DBS a été conçue avec les matériaux les plus légers et les plus robustes : de la fibre de carbone et de l’aluminium, pour un poids sur la balance de 1 693 kg (moins que la Vanquish et la DB11). Pour compléter cette perte de poids tout en contrôlant la puissance du bolide, Aston Martin a entrepris un important travail sur l’aérodynamisme et les appuis au sol.

725 chevaux

Sous le capot, les performances de la DBS Superleggera se montrent aussi spectaculaires que son design est impressionnant. On retrouve le moteur V12 5,2 litres Aston Martin déjà confié à la DB11, mais avec plus de coffre puisque la nouvelle venue renferme 725 chevaux et abat le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes. Spectaculaire on vous dit !

Un commentaire

  1. Une voiture au caractère affirmé, il faut dire qu’elle porte bien son nom.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page