Dodge : histoire et modèles emblématiques

Dossier complet sur Dodge, une marque qui parvient à faire le grand écart entre les pick up utilitaires et les muscle cars de légende.

Histoire de Dodge : quand deux frères créent leur propre marque

L’histoire de la marque Dodge commence au début du 20ème siècle. Alors que John et Horace Dodge sont à la tête d’une usine de bicyclettes, Henri Ford leur fait les yeux doux pour financer son entreprise.

C’est grâce à la revente de leurs actions Ford que les frères Dodge parviennent à monter leur propre marque d’automobile, et à commercialiser leurs premiers modèles sous le signe de la « Fiabilité ». Leurs véhicules sont tellement fiables que l’armée américaine commence à utiliser les poids lourds Dodge pendant la Première Guerre Mondiale.

Après le décès des frères Dodge à quelques mois d’intervalle dans les années 20, l’entreprise change de mains une première fois, pour être ensuite rachetée par Chrysler en 1928.

Des années 30 à la Seconde Guerre Mondiale : l’avènement des camions Dodge

Le constructeur américain s’associe avec les frères Graham pour produire ses camions dans les années 30. C’est également à cette époque que le logo représentant un bélier est choisi pour représenter la marque. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Dodge met une nouvelle fois ses compétences au profit de l’armée américaine et lui fournit un demi-million de véhicules.

Le logo de Dodge représentant un bélier

L’après guerre, le temps des muscle cars et des familiales

Parce qu’il faut bien s’adapter à la demande et au Baby Boom, Dodge s’attaque au marché des familiales dans les années 50 avec la Regent et la Mayfair. C’est bien plus tard, au cours des décennies 1960 et 1970, que la marque conçoit ses modèles sportifs portant le label R/T (Road and Track) : la Charger et la Challenger entre autres, qui s’illustrent respectivement en Nascar et à Indianapolis.

Photo du pick up Dodge RAMDodge ou le savoir-faire en matière de pick up

Les années 80 sont placées sous le signe du pick up. Ce type de véhicule, à l’origine réservé aux professionnels sur les chantiers, se démocratise, et trouve sa place dans les familles. Une popularité qui fait de Dodge l’un des constructeurs de référence en matière de pick up. Une réputation qui se poursuit encore de nos jours !

 

Dodge en course, de Daytona au Mans

Le côté sportif de Dodge a surtout été rendu célèbre par les performances en course de la Charger en Nascar, et de la Challenger Daytona sur le circuit du même nom. Aujourd’hui, c’est la division SRT (filiale sportive de Chrysler), qui porte les couleurs de Dodge sur les circuits. La Viper GTS-R est d’ailleurs régulièrement alignée au départ des courses d’endurance American Le Mans Series.

Focus sur les modèles Dodge : des 4×4 robustes et des berlines puissantes

RAM

Le RAM, c’est « le » pick up de référence de Dodge, et ce n’est sans doute pas un hasard si le constructeur en est à sa quatrième génération de RAM, depuis ses premiers pas en 1981. Ce pick up a su se faire un nom grâce à ses nombreux points forts tels que la robustesse et la fiabilité, mais aussi son excellente tenue de route. De quoi recevoir deux fois la distinction de « pick up de l’année » par le magazine Motor Trend en 1994 et en 2003. Même l’inénarrable Chuck Norris l’a piloté dans la série Walker Texas Ranger !

Mais RAM, c’est aussi le nom d’une grande famille. Si le modèle le plus connu reste le 1500, il est décliné en plusieurs versions : 2500, 3500, châssis-cabine et fourgon utilitaire. Non commercialisé en Europe, il fait partie des véhicules pouvant être importés, et utilisés dans un cadre professionnel avec de nombreux avantages fiscaux.

DurangoPhoto du Dodge Durango, le SUV made in USA

Commercialisé depuis 2003, le Dodge Durango boxe dans la catégorie des SUV et partage sa base avec le Chrysler Aspen. Un véhicule sportif, disponible avec un moteur V6 ou V8 et dont la puissance oscille, selon les versions, entre 210 et 340 chevaux. Très populaire au Canada et aux Etats-Unis, il est souvent reconnu pour sa capacité de remorquage hors du commun (3265 kg pour la génération la plus récente), mais aussi pour le sentiment de sécurité qu’il apporte.

Et pour cause, il a été élu « Meilleur choix sécurité 2013 » par l’Insurance Institute for Highway Safety, une association d’automobilistes américains dédiée à la sécurité routière. Son look agressif, très masculin, est lui aussi très apprécié.

Charger

La Dodge Charger, ce n’est pas que General Lee dans « Shérif, fais-moi peur », la série des années 1980. C’est aussi à la fois une pony et une muscle car typiquement US, concurrente d’une certaine Ford Mustang. Dans la fameuse poursuite du film Bullitt, Mustang et Charger sont d’ailleurs au coude à coude dans les rues de San Francisco.

Comme sa rivale, la Dodge Charger fait partie des véhicules de légende, dont la production s’étend sur plusieurs décennies. Si la première génération a vu le jour entre 1966 et 1978, le modèle le plus récent est sorti en 2006.

Challenger

Comme la Charger, la Dodge Challenger fait partie des muscle cars et des pony cars. Autant dire qu’elle s’inscrit elle aussi dans la légende ! Née en 1970 et venue à 80 000 exemplaires l’année de sa sortie, elle a rencontré un véritable succès aux Etats-Unis.

Après l’arrêt de sa production en 1983, Dodge décide de réincarner la Challenger en 2009 en revisitant ses lignes rétro. Selon les versions, elle fait aujourd’hui galoper entre 305 et 470 chevaux.

3 commentaires

  1. Et en ce qui concerne la Dodge Challenger, c’est quoi la différence entre les muscle cars et les pony cars ?

  2. Cher Frédérique,
    la différence entre une « Pony car » et une « Muscle car » est subtile, et chacun l’appréciera à sa façon. FORD lança le premier la MUSTANG avec l’idée d’une voiture au look sportif, basé sur des éléments structurel de grande série (donc un faible coût d’achat), beaucoup de personnalisations disponible, ceci dans le but de séduire la génération du baby boom Américain. La « Pony Car » était née !
    Face à ce succès, des versions beaucoup plus puissantes, mais toujours basées sur les même châssis de grande séries, vinrent coiffer le haut de la gamme « Pony Car », c’est versions aux moteurs gonflé furent appelées les « Muscle Car ».
    Aucune séparations absolue n’existe entre ces 2 catégories, chacun est libre d’y voir son rêve Américain !

    Vivien MOREAU conseiller commercial chez CALANDRE AUTOMOBILE
    http://www.calandre-auto.fr

  3. Bonjour Frédérique,
    Les muscle cars sont en effet plus puissantes que les pony cars.
    D’ailleurs, nous avons creusé le sujet sur le blog, et vous trouverez de explications plus précises dans cet article : http://www.calandre-mag.fr/prestige/pony-muscle-cars-differences/

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page