Les plus beaux cabriolets du printemps

Après la toute nouvelle Mustang V6 décapotable que nous vous présentions la semaine dernière, voici notre sélection des cabriolets, incontournable pour le retour des beaux jours ! Aston Martin, Lamborghini ou Porsche, ces trois modèles sont parfaits pour une virée cheveux aux vents sur le Bassin d’Arcachon, ou ailleurs. Faites votre choix !

Aston Martin SP10 Roadster, l’anglaise élégante

aston-martin-sp10-roadsterLa série spéciale SP10, créée en 2013, s’inspire de la compétition et plus particulièrement du championnat d’endurance. La motorisation évolue peu par rapport à la V8 Vantage car elle conserve les 436 chevaux d’origine, mais elle reçoit une boite manuelle à six rapports, ou sept en option.

Sa vitesse de pointe de 305 km/h ne sera pas d’une grande utilité sur routes ouvertes, mais c’est au niveau du look qu’elle se démarque de ses concurrentes : une peinture grisée foncée, des éléments de carrosserie empruntés au modèle V12, du carbone, et des étriers de freins noirs. Discrétion absolue, mais du chic et de la classe !

Lamborghini Gallardo Spyder, l’italienne puissante

lamborghini-gallardo-spyder-560Pour l’anecdote, la première personne à avoir pris livraison d’une Gallardo Spyder aux Etats-Unis est le batteur du groupe Aerosmith, Joey Kramer. Contrairement à l’Aston Martin, choisir la Lambo, c’est faire une croix sur la discrétion, et opter pour le rock and roll.

Sur cette version Spyder de la Gallardo, on retrouve bien le museau plongeant, et caractéristique des Lamborghini. La seule différence avec la Gallardo classique : en 20 secondes à peine, on passe de l’ombre au soleil. Et avec son moteur V10 de 560 chevaux, elle est toujours partante pour se dégourdir les pneus.

Porsche Boxster, l’allemande sportive

Porsche Bxster décapotableLe Boxster est né de la volonté de Porsche de se diversifier et de se moderniser, lorsque seule la 911 était produite, à la fin des années 1990. Aujourd’hui, le constructeur allemand compte trois générations de Boxster à son actif.

Même s’il est moins puissant que les deux autres monstres cités ci-dessus, le Boxster est doté d’une version S (comme sport évidemment) et d’un flat-6 de 295 chevaux. Un roadster classique, pêchu, qui capitalise sur toute l’expertise de Porsche en matière de sport.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page