Voitures américaines : les nouveautés du contrôle technique 2018

A partir du 20 mai 2018, le contrôle technique évolue en France. La liste des points vérifiés s’allonge, et le nouveau contrôle s’annonce plus sévère et plus coûteux. Quels points pourraient concerner plus particulièrement les voitures américaines ?

Le contrôle technique : plus renforcé
et plus sévère en 2018

Le contrôle technique ? Une étape obligatoire que les propriétaires de voitures connaissent bien ! Depuis 1992, cette réglementation impose aux propriétaires de faire réaliser une série de vérifications sur leurs voitures. Et cela vaut aussi bien pour les citadines ou les berlines, que pour les pick-ups, les utilitaires ou les SUV.

L'étape à ne pas manquer : passer par un professionnel !

A partir du 20 mai 2018, le contrôle évolue pour répondre aux nouvelles directives européennes. Il devient plus sévère : le nombre de points contrôlés passe de 123 à 133, et le nombre de défaillances passe de 453 à plus de 600. Plus complet, le nouveau contrôle technique 2018 risque aussi d’être plus coûteux. Le prix devrait augmenter de 20 à 25 %, sans compter le coût de la contre-visite.

Des points spécifiques
pour les voitures américaines ?

La nouveauté du contrôle technique 2018, c’est surtout sa sévérité. Les points contrôlés restent sensiblement les mêmes, mais le contrôle 2018 instaure un niveau supérieur de gravité. En cas de défaillance critique, les réparations devront être effectuées le jour même sous peine de ne pas pouvoir rouler. Pour un feu de croisement défectueux par exemple, le délai de la contre-visite reste fixé à deux mois. Pour un jeu excessif dans la direction ou un feu stop qui ne fonctionne pas, on parle en revanche de défaillance critique. Et cela s’accompagne d’une interdiction de rouler, sauf pour aller jusque chez son garagiste.

Pour les voitures américaines, l’étape la plus importante reste donc la même : l’homologation, passage obligatoire pour vérifier la conformité. C’est ce qui permet à un pick-up ou un SUV américain de répondre aux normes en termes de pollution, de freinage, de bruit ou de sécurité. Pour s’assurer que le véhicule américain passe ensuite sans encombre le contrôle technique, le bon réflexe reste d’en confier l’entretien à un professionnel habitué de la marque.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page