SUV : 2 ou 4 roues motrices, comment choisir ?

Les SUV font partie des véhicules les plus tendances : tous les constructeurs ou presque ont leur propre « utilitaire sport ». L’embarras du choix pour les automobilistes, qui peuvent avoir du mal à s’y retrouver avec toutes les déclinaisons possibles. Aujourd’hui, zoom sur la transmission : comment faire le bon choix ? Quels usages justifient l’utilisation de 4 roues motrices ?

2 roues motrices : SUV des villes

Les conducteurs qui font le choix d’un SUV pour rouler principalement en agglomération peuvent opter pour un véhicule à 2 roues motrices. Sur le goudron (surtout s’il est bien sec), nul besoin de « s’encombrer » d’une transmission intégrale gourmande en carburant et peu utile sur des routes normales.

Les 2 roues motrices sont donc à conseiller aux conducteurs qui font essentiellement de la ville, et qui ne souhaitent pas subir d’éventuels surcoûts de carburant. Attention à ne pas le regretter en cas de voyages fréquents à la montagne !

La gamme de SUV de BMW

La gamme de SUV de BMW : 2 ou 4 roues motrices ?

4 roues motrices : SUV des montagnes

Agilité et tenue de route sont les atouts majeurs d’un SUV à 4 roues motrices. La transmission intégrale s’impose comme une précieuse alliée pour se sortir de situations délicates. Sur une route pluvieuse ou enneigée, en montagne (ou non), les 4 roues motrices permettent de conserver de l’adhérence et de rouler en toute sécurité. A condition d’avoir de bons pneus !

L’inconvénient en revanche : la transmission intégrale occasionne une consommation de carburant plus élevée qu’avec 2 routes motrices, à cause d’une hausse du poids du véhicule et des pertes de puissance. Passer au GPL avec le montage d’un kit peut être une bonne solution pour passer outre cet inconvénient.

A lire également : notre dossier spécial sur les 4×4 en montagne

Photo : BMW Press

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page