Comment protéger sa carrosserie des salissures liées à l’été ?

Une voiture de prestige, on l’aime toute propre et brillante. Pollens, sève des arbres, sable… Gare aux salissures et aux usures typiquement estivales !

Le pollen s’avère être un sérieux ennemi des voitures, et pas seulement de leurs conducteurs allergiques ! Même s’il a l’air anodin à première vue, le pollen se colle sur la carrosserie. En plus d’être inesthétique en maculant la peinture de petites tâches jaunes, il peut être particulièrement difficile à nettoyer, y compris lorsqu’il se loge sur les vitres ou sur les jantes.

Même chose concernant la résine des arbre. Un véhicule garé sous des pins aux abords de la plage peut facilement se retrouver avec des tâches de sève sur le capot ou sur le toit. Que dire du sable qui se loge partout et qui peut former des rayures ? Ou des insectes qui laissent des traces sur le pare-brise après un long trajet ?

À lire également :

Nettoyer oui, mais avec précaution

Protéger la carrosserie des salissures de l'été

Même si les salissures peuvent avoir leur charme, laissons-les aux pilotes de rallye, et profitons d’une Porsche 911 bien brillante ou d’un Dodge RAM aux chromes bien nets. Pour débarrasser la carrosserie de tâches liées au pollen ou à la sève des arbres, mieux vaut s’y prendre le plus tôt possible, avant que les salissures ne sèchent. Elles sont plus faciles à nettoyer lorsqu’elles sont « fraîches », et cela permet d’éviter les traces. Pour ne pas rayer la peinture, quel que soit le moyen employé pour enlever les tâches, il est vivement conseillé de frotter avec douceur.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page